Vous êtes ici : Accueil > Recettes > Légumes > Topinanbour > Cuisson des topinambours
Publié : 15 mars 2013

Cuisson des topinambours

Cuisson des topinambours
Sous un jet d’eau, frottez consciencieusement les topinambours avec une brosse. Les topinambours sont difficiles à éplucher en raison de leurs formes irrégulières.
Employez un petit couteau, pas un économe, et faites d’épaisses pelures. Le topinambour s’oxyde très vite : pour le conserver une fois épluché, immergez-le dans une eau froide citronnée.
Notez que la cuisson facilite l’épluchage.
Cependant, il n’est pas nécessaire de les peler : leur peau peut se manger ; elle leur donne même un goût plus prononcé. Il suffit donc de bien les brosser pour les nettoyer.
Surveillez la cuisson
Les topinambours se dégustent aussi bien chauds que froids, mais toujours cuits. Tous les modes de cuisson leur conviennent : bouillu à l’eau, au lait, sauté à la poêle ou cuit à la vapeur, en papillote, etc. mais les cuissons à l’étuvée font davantage ressortir leur saveur fine et sucrée qui rappelle celle du fond d’artichaut.
Mettre l’eau à chauffer. Déposer les topinambours dans le panier vapeur, au dessus de l’eau bouillante. Laisser cuire entre 20 et 30 minutes en surveillant. Le temps de cuisson varie selon l’âge du légume : fraîchement récolté il sera plus ferme et plus long à cuire. Piquer le turbercule avec un couteau : la lame doit pénétrer facilement lorsqu’ils sont cuits, mais ils doivent rester un peu fermes. Éplucher avec un couteau. Leur chair nacrée est odorante. Miam !
Comment les déguster ?
Une fois cuits, ils se dégustent très simplement : avec une noix de beurre, ou refroidis avec un peu de vinaigrette. Quel régal !
Conseil du chef
En purée, au gratin, à la crème... le topinambour se prépare de différentes façons, il peut remplacer la châtaigne d’eau ou la pomme de terre. Il se marie bien avec le poisson.
Pour varier
Ils s’accommodent au beurre, à la crème, à la béchamel, persillés ou encore en salade, en frites, en purée, en soufflé et même en dessert.