Vous êtes ici : Accueil > AMAP News > Depuis 13 ans ... les circuits courts ont trouvé leur place en Presqu’île (...)
Publié : 24 avril

Depuis 13 ans ... les circuits courts ont trouvé leur place en Presqu’île guérandaise ...

Bonjour à toutes et à tous ...

13 ans que les 30 premiers amapiens ont découvert ce qu’était un circuit court avec comme premier producteur partenaire Dominique de la ferme de Lévéra.

13 ans qu’ après avoir signé un contrat et payé à l’avance leurs paniers pour le trimestre, les amapiens chaque semaine découvrent, au plein sens du terme, des légumes bios, frais et de saison.

La ferme de Lévéra prenait ses marques. L’Hiver il faisait un peu froid et humide sous le tunnel ou les distributions étaient organisées. Mais déjà aux beaux jours le rendez-vous du vendredi soir était le dernier salon ou l’on cause ... . Dominique nous parlait de son travail, des légumes. Les amapiens de la première heure, conservent peut- être encore les recettes imprimées distribuées dans chaque panier et parlent encore des choux frisés dits "tout fumier" qui pesaient 2/3 kg !!!

13 ans que nous n’avons pas arrêté de développer cette Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne et/ou de Proximité....

De nombreux producteurs sont venus nous rejoindre pour participer à ce nouveau mode de vente de leur production .

Une boulangère pour une distribution de pains hebdomadaire., depuis 3 ans une paysanne boulangère a continué d’assurer la distribution .
Un agriculteur pour des colis de veau et de bœuf en fonction des abattages.

Très vite nous avons rassemblé une bonne cinquantaine de personnes appelés dès lors des consom-acteurs  ; mais nous n’en sommes pas rester à 1...2... puis 3 AMAP !

En 2009 la gréve du lait conduit des producteurs qui perdaient 6 cts d’euro à chaque litre de lait vendu, a distribué gratuitement du lait sur la place de l’église à La Madeleine .Suite aux discussions une AMAP lait pouvait assurer au producteur une rémunération équitable et juste et voilà 9 ans que chaque vendredi soir les amapiens arrivent avec leur bouteilles en verre et se servent du nombre de litres de lait bio, cru et entier indiqué et payé à la signature du contrat

En 2016 un producteur de volailles s’intéresse aux AMAP et nous approche. Après une visite d’exploitation, des rencontres et réflexions tout est mis en place pour proposer les contrats AMAP volailles dès septembre. Le bouche à oreilles fonctionnant bien le nombre de contrats n’a cessé d’augmenter. Et nombreux sont ceux et celles qui au moment des fêtes de fin d’années découvrent avec bonheur oie, canard, chapon, poularde, dinde, pintade !!!

En 2017 une opportunité nous permet enfin de réaliser un projet qui trainait dans nos cartons depuis de nombreuses années, faute d’avoir pu trouver un producteur : une AMAP agrumes. Cette dernière année ce sont plus de 10 tonnes qui nous arrivent d’une coopérative agricole bio d’Epagne. Pas vraiment un circuit court... mais le réchauffement climatique aidant un jour viendra ou oranges, pamplemousses, mangues, olives, citrons, kumquat, clémentines avocats pousseront au Nord de la Loire !

En 2018 les exploitants d’un verger de Missillac, déjà engagés dans des circuits AMAP, nous proposent de mettre en place une AMAP POM...POM...POM... une fois par mois sont livrées pommes et depuis cette année poires, par 5 ou 10 kg chacun repart avec sa provision de fruits bios, frais et bons pour le mois.

En 20020 nous avons la dernière née : l’AMAP escargots... ... rien ne sert de courir il faut partir à temps... serait sa devise et souhaitons-lui un bon développement !

MERCI à tous nos producteurs de la Presqu’île

MERCI à tous les coordinateurs de chaque AMAP

MERCI à tous les amapiens aujourd’hui regroupés à 120 dans l’association : " Les consom’acteurs de la presqu’île guérandaise " qui ont mis en œuvre les trois axes du développement durables : écologiquement sain ; socialement équitable ; économiquement viable